Séminaire sur les crimes (Signes d’alerte) liés aux nouvelles méthodes de paiement, organisé en collaboration avec la Cellule de Renseignement Financier du Malawi

L’attrait pour les nouvelles méthodes de paiement représente une menace pour le financement du terrorisme, le blanchiment d’argent, la traite des êtres humains et les crimes contre la faune et la flore sauvages, entre autres crimes à l’échelle mondiale.

Il est important que les institutions financières et les organismes d’application de la loi soient dotés des compétences nécessaires pour identifier et évaluer les risques, repérer les signaux d’alarme, signaler les transactions suspectes, perturber les flux financiers illicites et enquêter sur les crimes émanant des nouvelles méthodes de paiement.

À cette fin, AGA-Afrique, en collaboration avec la Cellule de Renseignement Financier du Malawi, a organisé un atelier informatif et de haut niveau de deux jours, les 27, 28 octobre 2021, intitulé “Crimes (signes d’alerte) liés aux nouvelles méthodes de paiement”.

L’objectif de l’atelier était de doter les participants des connaissances et de l’expertise nécessaires pour identifier les indicateurs de signaux de danger susceptibles d’aider à détecter les délits financiers et à améliorer la qualité des déclarations de transactions suspectes. Cela se traduirait par le recouvrement d’actifs et renforcerait la lutte des responsables de l’application des lois du Malawi contre le blanchiment d’argent et la criminalité financière.

L’atelier a été officiellement ouvert par Markus Green Esq, membre du conseil d’administration d’AGA-Afrique. Anita Makhambo a prononcé un discours liminaire au nom de M. Vincent Chipeta, directeur général par intérim de la Cellule de Renseignement Financier du Malawi.

Les sessions très instructives et intéressantes ont été animées par nos experts chevronnés en la matière : David C. Blake, Avocat Général et membre de l’Alliance des Procureurs Généraux, Rachel Heintz, Procureur Général Adjoint à la Section des cols blancs et des entreprises criminelles de l’Arizona du Sud, Procureur Général de l’Arizona, Liya Banda Tembo, directrice juridique et politique, de la Cellule de Renseignement Financier de la Zambie, Zara Daphne Liabunya, directrice de la conformité et de la prévention, de la Cellule de Renseignement Financier du Malawi, Julius Njihia Ngugi, spécialiste de la lutte contre le blanchiment d’argent et professeur à l’Université d’Agriculture et de Technologie Jomo Kenyatta, Merium Chithila, directeur de l’analyse des opérations, de la Cellule de Renseignement Financier du Malawi, Patrick Milanzi, analyste principal de la conformité, de la Cellule de Renseignement Financier du Malawi, Noluthando Matshaya, spécialiste des opérations du service clientèle à Allan Gray Investment Management Company, Collin Brian Sukali Chitsime, spécialiste de la lutte contre le blanchiment d’argent et du recouvrement des actifs.

Gift Caroline Chikwakwa, représentante d’AGA-Afrique pour le Malawi, a clôturé l’atelier de formation.