Traitement des preuves numériques dans les poursuites contre la corruption et les crimes organisés, au Malawi 

Le crime organisé et la corruption sont en augmentation dans le monde entier. Il est nécessaire de doter les procureurs des compétences nécessaires pour battre les criminels à leur propre jeu.

Afin de doter les procureurs du Malawi des compétences nécessaires, AGA-Afrique Programme a collaboré avec le Bureau de lutte contre la corruption du Malawi pour organiser un atelier interactif intitulé “Traitement des preuves numériques dans la poursuite de la corruption et des crimes organisés“, qui s’est tenu du 20 au 22 septembre 2022.

L’atelier a réuni des procureurs et des enquêteurs du Bureau anti-corruption du Malawi. L’atelier a également réuni des experts locaux, régionaux et internationaux du Malawi, de la Zambie et des États-Unis.

L’atelier a été officiellement ouvert par Gift Chikwakwa, coordinateur national d’AGA-Afrique Programme pour le Malawi, qui a prononcé un discours d’ouverture au nom de Markus Green, membre du conseil d’administration d’AGA-Afrique Programme.

Les discours d’ouverture ont été prononcés par Martha Chizuma, directrice générale du Bureau de lutte contre la corruption du Malawi, et par le Dr Jean Phillipo-Priminta, directeur général de la Cellule de Renseignements Financiers.

Les différentes sessions de cet atelier, très interactives, ont été modérées par Imran Saidi, procureur, du Bureau de lutte contre la corruption, au Malawi, et animées par Julie Benafield, procureur général adjoint en chef, du Bureau du procureur général de l’Arkansas, Travis Williams, agent superviseur, du Bureau du procureur général, Dzikondianthu Malunda, assistant principal du procureur général, de la Direction des poursuites publiques, au Malawi, et Nkwachi Kayimbo, chef par intérim des affaires juridiques et des poursuites, de la Commission zambienne de lutte contre la corruption.

Chrispine Kunga, directrice des affaires juridiques et des poursuites, du Bureau de lutte contre la corruption du Malawi, a prononcé le discours de clôture au nom de Martha Chizuma, directrice générale du Bureau de lutte contre la corruption du Malawi.

L’atelier a été officiellement clôturé par Gift Chikwakwa, coordinateur national d’AGA-Afrique Programme au Malawi.